Besoin d'aide ?


Une question sur un jeu ? Sur nos box ? Besoin d'aide sur une commande ? Nous sommes là pour vous aider :)

Besoin d'aide ?

Découvrez la Marmots Box et Plateau Marmots !

Publié le : 17/02/2020

En créant Ludum.fr, il nous tenait à cœur d'aider les parents (que nous sommes aussi) à trouver les meilleurs jeux de société à proposer à leurs enfants. La frontière entre jeux et jouets est parfois (trop) fine sur ces références et il est difficile de trouver le juste équilibre entre ludicité, pédagogie et amusement. Accompagnés de la rédaction de plateaumarmots.fr, nous relevons le défi en vous proposant la MARMOTS BOX, la box pour les "petits joueurs" de 4 à 8 ans.

Dans cette box vous retrouverez tous les trimestres : 
  • 2 jeux de société à destination des enfants de 4 à 8 ans.
  • Le magazine "Faites vos jeux" Version Marmots.
  • Un jeu à fabriquer.
Les différents jeux seront sélectionnés par Plateau Marmots et le contenu du magazine réalisé par leur soin également.

Mais alors quels types de jeux de société allez vous retrouver dans la Marmots Box? Nous vous proposons de le découvrir grâce à l'interview d'Olivier, fondateur de Plateau Marmots, qui nous livre sa vision du monde du jeu de société pour enfants :

Bonjour Olivier ! Est-ce que tu pourrais te présenter personnellement et nous présenter Plateau Marmots ?

Bonjour à tous ! Je me prénomme Olivier, j’ai la quarantaine bien secouée, deux enfants (de cinq et deux ans) et je suis Joueur en Chef sur le site Plateau Marmots ! Plateau Marmots, c’est un site dédié aux parents qui cherchent des jeux de société intéressants et captivants pour jouer avec leurs enfants. Plateau Marmots ce sont des parents, tous passionnés de jeux, qui testent les jeux de société en compagnie de plusieurs groupes d’enfants et rédigent ensuite l’avis le plus argumenté possible. Quels sont les jeux qui ont marché, les autres moins, et quels sont ceux qui ont permis aux parents de s’amuser autant que leurs enfants ? On essaie de relayer les sorties, de donner les news du secteur…


Bref, c’est un grand laboratoire autour du jeu de société pour enfants, afin de faire comprendre aux parents que l’offre de jeux est incroyable, et très, très éloignée des produits « fast-gaming » que l’on trouve en supermarché au rayon « jeu de société ».

D'où te vient la passion du jeu de société ?

J’ai toujours aimé jouer. J’ai eu la chance d’être marmot à une époque où le monde du jeu de société était en pleine renaissance. On sortait peu à peu des sempiternels Cluedo, Risk et Monopoly pour arriver à Donjons et Dragons, Les Mystères de Pékin, Dix de Chute… mais aussi des jeux MB de plus en plus ambitieux, comme Heroquest ou L’île Infernale.

J’ai longtemps oscillé entre jeu vidéo et jeu de société, mais toujours avec une passion intacte pour le fait de vivre des aventures incroyables. Mais il est certain que, depuis quelques années, le jeu de société propose des expériences de jeu exceptionnelles, paradoxalement bien plus intenses et immersives que le jeu vidéo.

Qu'est-ce qui fait pour toi un bon jeu de société pour enfant ? Et un mauvais ?

Ouch ! Question difficile. Je vais commencer par dire qu’il n’y a, à mon sens, quasiment pas de mauvais jeux. Oui, il y a quelques jeux basés sur de grandes licences qui sont commercialisés sans même que le jeu ne soit testé, ça arrive. Mais c’est rare, fort heureusement. La quasi-totalité des jeux pour enfants qui sortent sont, de fait, amusants à jouer. Le plus difficile c’est de trouver le bon jeu pour le bon public, et c’est justement pour ça qu’on essaie de déblayer le terrain avec Plateau Marmots. Définir ce qui fait un bon jeu est plus difficile.

De mon point de vue, c’est un jeu qui permet au plus grand nombre de s’amuser autour de la même table. Ça se traduit par un jeu qui peut indifféremment être joué en coopératif, en compétitif, et avec des niveaux de difficulté paramétrables pour que le challenge soit présent tout en restant accessible. C’est aussi un jeu dans lequel la mécanique doit se faire discrète sous la narration. A 4 ou 5 ans, on a souvent plus tendance à apprécier un jeu qui vous fait découvrir des univers incroyables que de s’extasier parce qu’une laine peut s’échanger contre deux bois.

Qu'est-ce que tu recherches dans un jeu de société pour enfant ?

J’aime que le jeu permette à l’enfant de battre des adultes, de jouer à armes égales. Il y a des mécanismes qui s’y prêtent bien, comme les jeux de mémoire, que les adultes adorent détester puisqu’ils y perdent leur avantage. Mais d’une manière générale, j’adore que les parties soient équilibrées entre les joueurs, et c’est pour cela que les jeux coopératifs sont toujours intéressants. En revanche il faut souvent qu’un adulte fasse partie du groupe, non pas pour intervenir en tant que leader, mais justement pour éviter qu’un enfant ne prenne trop d’influence sur les autres. Ce que je recherche, c’est l’équilibre qui permet de s’amuser tous ensemble.

Tu es plus séduit par les jeux coopératifs, donc ?

Non. Chaque style de jeu a ses propres forces. Le jeu compétitif donne aux enfants l’envie de se dépasser, le goût du challenge. Ils sont totalement acteurs de leur victoire ou de leur défaite, ce qui donne une intensité toujours différente aux parties.

Dans un jeu coop’, il y a l’entraide, l’échange, le travail collectif… Mais parfois aussi une implication moindre, car l’effet de groupe permet de se réfugier derrière un chef plus ou mois naturel. Je pense clairement qu’il faut inviter l’enfant de 2 à 4 ans à découvrir le jeu par le prisme du jeu coopératif. Mais qu’on peut ensuite glisser vers le compétitif et alterner les genres sans souci.

C’est quoi le mieux, alors ? Gagner ou perdre ?

Honnêtement, j’aime bien la défaite, car je la trouve plus riche en enseignements que la victoire. Lorsqu’un groupe se plante sur un jeu coop’, c’est toujours un moment de partage et d’échange entre les enfants. Et ils ont souvent davantage de recul que les adultes, contrairement à ce que l’on pense. La victoire est plus grisante, certes, mais elle permet moins une analyse d’après partie, là où des choses intéressantes se disent.

Quel est le jeu de société pour enfant qui t'a le plus marqué ?

Si je parle de ma propre enfance, ce serait probablement Talisman en 1986. J’y ai fait une grande part de mon éducation Fantasy… mais comme j’étais très timide et solitaire je devais bricoler des règle solo pour y jouer.

Mais si je reviens aux jeux récents, c’est à dire depuis la création de Plateau Marmots, je dirais SOS Dino. J’adore le côté imprévisible des fleuves de lave, et c’est vraiment le moment où j’ai réalisé que les éditeurs mettaient vraiment l’accent sur des jeux enfants de qualité, aussi bien sur le visuel que sur le contenu. C’est à ce moment précis que je me suis dit qu’un site comme Plateau Marmots était légitime. Il était normal de faire découvrir des jeux de ce genre, encore confidentiels pour le grand public.

Et ton coup de cœur le plus récent ?

Je vais éviter de répondre à cette question : il sera tôt ou tard dans une Box Ludum !

Et celui auquel tu veux que tes enfants n'y jouent jamais ?

Bizarrement aucun. Je me souviens d’un jour, quand mon fils avait la varicelle, où l’on avait sorti plein de jeux récupérés chez un cousin. Des hippo-gloutons, Trap’ Tartines, ce genre de trucs… Eh ben on s’est éclatés. Nan mais vraiment ! Les jeux « fast-gaming », comme je les appelle, c’est comme le fast food. Il est tout à fait possible de s’amuser avec eux de temps en temps. Quand on est malade et que le cerveau est encombré de fièvre et de miasmes, on est bien content d’avoir sous la main un jeu bas du front pour s’éclater quelques heures. Donc non, aucun jeu interdit, vraiment. Est-ce que tu penses que se servir des jeux de société comme outil pédagogique est une bonne idée ? Oh oui ! Pendant qu’il joue, l’enfant développe tout un tas de compétences. Apprendre à se déplacer sur le plateau, compter les points, associer les couleurs, planifier une stratégie… C’est incroyablement intéressant d’un point de vue pédagogique.

Je vais toutefois préciser les choses : j’ai une grosse aversion pour les « jeux éducatifs » labellisés « Apprendre en s’amusant ». Tout simplement parce que je pense qu’ils sont superflus dans un univers ludique qui est déjà incroyablement riche en opportunités pédagogiques. L’apprentissage se fait au travers du plaisir de jouer. A partir du moment où il est écrit qu’on va apprendre en s’amusant sur la boîte, cela casse bien souvent l’envie de jouer… et donc le potentiel ludicopédagogique.

Pourquoi est-ce que tu as décidé de lancer une box en partenariat avec Ludum ? Et de quoi est-ce que tu seras en charge ?

L’objectif de Plateau marmots, c’est de vous faire découvrir des jeux qui ont été testés, retestés et reretestés, afin de vous garantir que vous et vos enfants passeront d’excellents moments de jeu. Cette Marmots box, c’est un peu la suite logique de notre démarche. Nous testons des jeux, d’accord. Mais si nous pouvons davantage encore mettre en avant les meilleurs et permettre aux parents de les découvrir sous la forme d’une sympathique box thématique, alors il n’y a aucune hésitation à avoir ! Ludum nous offre la possibilité de faire valoir notre expérience du jeu de société en sélectionnant des jeux, et c’est une opportunité qui nous semble vraiment intéressante !

Quant à notre travail… eh bien c’est de dénicher les meilleurs jeux possibles et de les accompagner d’un sympathique livret qui vous explique nos choix… et qui vous parle un peu du fantastique univers du jeu de société enfants !

Partager cette découverte

Ajouter un commentaire

 (avec http://)