Caylus

Prix public :
39,99 €
rating Donnez votre avis
Prix abonné :
33,40 €
-16,50%

Dans Caylus, un jeu de William Attia, les joueurs incarnent des maîtres d’oeuvre dont la mission est de construire un nouveau château pour le roi Philippe le Bel. Pour cela, ils devront gérer au mieux leurs deniers, les ressources disponibles et surtout développer l’économie du petit village qui s’étend au pied du site. Bien entendu, les agents royaux – le bailli et le prévôt – veillent au grain sur l’avancement des travaux !

Un jeu très bien fait : un classique. Il est un peu froid, mais la mécanique est très solide !

cakedès 12 ans
people2 à 5 joueurs
Parfait en Duel
timelapse60 min env.
star Jeu primé
settings_applications Stratégique
casino Jeu marquant
loop Rejouabilité
Récompense(s) : Deutscher Spiele Preis, Golden Geek Awards, International Gamers Awards, Nederlandse Spellenprijs, Spiel des Jahres, Tric-Trac
Il n'y a pas assez de produits en stock.

Mécaniques

Programmation
Combinaison
Construction
Gestion d'ouvriers

Conçu et développé par

layersÉditeur: Ystari Games
createAuteur(s) : William Attia
paletteIllustrateur(s) : Arnaud Demaegd

On en parle sur le blog...

Ils en parlent...

"Est-il encore nécessaire de présenter Caylus? Un jeu finement stratégique, simple, sans hasard, où la majorité de règles sont reprises sur le plateau, à la durée raisonnable et où le plaisir de jouer est à son comble ?"
Voir l'avis complet : Cliquez ici
"Voilà, c’est tout ça Caylus : de l’ergonomie et de la simplicité au service d’une mécanique implacable permettant l’élaboration d’une multitude de stratégies qu’il faudra savoir faire évoluer en cours de partie selon les actions des autres joueurs."
Voir l'avis complet : Cliquez ici

1289. Pour consolider les frontières du royaume de France, le Roi Philippe le Bel a décidé de faire construire un nouveau château. Pour l’instant, Caylus n’est qu’un modeste bourg mais, bientôt, les ouvriers et les artisans affluent par dizaines, attirés par la fortune que peut leur apporter ce formidable ouvrage.

Autour du chantier, une ville commence lentement à émerger... Les joueurs incarnent des maîtres d’œuvre. En construisant le château du Roi et en développant les infrastructures de la ville qui s’étend à ses pieds, ils gagnent des points de prestige et s’attirent la faveur du Roi.

Quand le château est terminé, le joueur ayant gagné le plus de prestige remporte la partie.

Les conseils de l'auteur de Caylus

Caylus est un jeu évolutif. En fonction des choix des joueurs (Quels bâtiments seront construits en premier ? Y aura-t-il un notaire ? Quand arrivera le maçon ?), le jeu se développera différemment. Certaines parties seront riches en ressources, d’autres moins. Certaines parties verront la construction de bâtiments de prestige, d’autres non. Cependant, les joueurs devront apprendre à tirer parti des situations parfois difficiles qui leur seront présentées. Voici donc quelques conseils qui leur permettront de mieux profiter des premières parties.

Ordre de résolution

Il est fréquent que les débutants se trouvent par inadvertance dans l’impossibilité d’activer un bâtiment sur lequel ils comptaient. Par exemple, le champ de joute nécessite un cube de tissu et un denier pour être utilisé. Si le denier peut éventuellement provenir du comptoir, puisqu’il est placé avant le champ de joute sur la route, le cube de tissu doit obligatoirement être dans la réserve du joueur dès le début du tour. En effet, il n’y a aucune production de tissu avant le champ de joute. Si un joueur a placé un ouvrier sur une ferme ou chez un colporteur en espérant y récupérer du tissu pour activer le champ de joute à ce tour, il n’y parviendra pas car ce tissu arrivera trop tard !

Ordre de passage

Plus un joueur passe tard, et plus il aura de poids sur le déplacement du prévôt (à condition d’avoir des deniers, bien entendu). Or la position du prévôt est capitale pour décider quels ouvriers seront activés et à quelle vitesse les décomptes arriveront.

Un joueur qui passe tôt et qui a tous ses ouvriers très en avant sur la route risque fort de devenir la victime de ses adversaires qui n’hésiteront pas à se cotiser pour faire reculer le prévôt ! Au contraire, un joueur qui passe tard peut ajouter les quelques deniers qui manquent pour activer ses ouvriers.

Placement chez les adversaires

Il est souvent judicieux de se placer sur les bâtiments des autres joueurs, même si cela leur rapporte un point de prestige. En effet, l’utilisation de leur bâtiment peut souvent rapporter beaucoup plus.

Bâtiments spéciaux

Apprendre à bien utiliser les bâtiments spéciaux est indispensable pour gagner la partie.

  • La porte permet de temporiser et de retarder le moment où l’on passe en laissant des doutes sur ses intentions.
  • Le comptoir donne un bonus d’argent au meilleur moment (c’est-à-dire avant de bouger le prévôt).
  • La guilde est le moyen le plus économique pour déplacer le prévôt. Le champ de joute permet de bénéficier simplement de la faveur du roi sans passer par le château.
  • La première place des écuries permet de s’assurer un coup essentiel pour le tour suivant.
  • L’auberge, surtout si les joueurs sont nombreux, permet de faire des économies ou de placer plus d’ouvriers.

Faveur du roi

La faveur du roi constitue un bon moyen d’affiner sa stratégie. A ce titre, les quatre lignes de la faveur sont intéressantes.

  • L’utilité de la ligne des points de prestige est assez évidente, surtout si le joueur s’y spécialise.
  • La ligne des deniers peut permettre à un joueur de se refaire facilement. Elle permet également d’obtenir des effets puissants, pour peu que certains bâtiments (banque, église) soient construits.
  • La ligne des cubes permet de trouver le petit cube qui fera toute la différence et permet d’accéder à l’or.
  • Enfin, la ligne des bâtiments permet à un joueur plutôt orienté vers la construction du château d’avoir un impact sur la ville à moindres frais.

Notaire

Le bâtiment que transforme le notaire doit être choisi avec soin. Ainsi, un joueur pourra supprimer un bâtiment de production neutre qui concurrence l’un de ses propres bâtiments ou encore supprimer le marché, privant ainsi tous les joueurs d’une source de revenu.

155

Fiche technique

Pour Jouer
Chacun pour soi
En duel
Mécanique de jeu
Combinaison
Construction
Gestion d'ouvriers
Programmation
Difficulté
Wowww
Objectif
Réfléchir
Type de jeux
Stratégie & Tactique
Thématique
Histoire & Antiquité
Nombre de joueurs
2
3
4
5
Durée
Entre 1h et 2h30
Matériel
Avec un plateau
Des pions, des jetons
Il faut savoir
Compter
Formes et Couleurs
Lire
Écrire
Élaborer une stratégie
Récompense
Jeu primé
Spiele des jahres
auteur principal
William Attia
Age min
12
Joueurs min
2
Joueurs max
5
Ilustrateur principal
Arnaud Demaegd

Références spécifiques

Vous aimerez aussi